22 juillet

Headline

Hyleen

Née dans le sud de la France en 1991, Hyleen est une jeune et très talentueuse artiste. Auteur, compositeur, dotée d’une voix charismatique et d’un jeu de guitare n’ayant jamais laissé personne indifférent.

Son univers puise ses racines dans musique Soul, Funk, Neo-soul et Pop en passant même parfois par le Jazz pour créer son propre style reconaissable entre mille.
Autodidacte, Hyleen commence la guitare au collège dans le groupe de son grand frère bassiste/chanteur. Lorsque ce dernier quitte le nid familial, elle se retrouve alors seule et commence à s’accompagner en chantant. Très vite elle écrit ses premières chansons et se prend de passion pour la composition.
Elle décide alors d’entrer à la faculté de musicologie à Nice pour approfondir ses connaissances. L’année suivante, elle décide de se faire transférer à la Sorbonne de Paris pour sa deuxième année où elle intégrera le Big Band de jazz en tant que guitariste.

Suite à cela, elle fera le Conservatoire de Paris en classe de musique actuelle et y passera alors deux ans en tant que chanteuse et guitariste mais également Auteur-Compositeur.

Parallèlement à ses études, Hyleen commence son projet personnel se produisant dans différents clubs pour jouer et tester ses compositions.

Elle sortira deux EPs avant de sortir son premier album « U & I » en 2014 sur lequel figure des artistes incroyables : Frank McComb, Omar ou même Chris Dave (Adele, Erikah Badu, Robert Glasper…) à la batterie

Première partie

Nicolas Torracinta

Issu d’une famille de musiciens, Nicolas Torracinta est un guitariste chanteur qui baigne depuis son enfance dans la tradition Corse mêlée à une culture musicale moderne.
Il fait ses armes aux côté de chanteurs et musiciens de l’île. C’est avec son frère Fanou Torracinta et au sein du groupe L’Alba qu’il poursuit son parcours et affirme son implication artistique. Il quitte quelques temps la Corse en 2018 pour séjourner en Angleterre afin d’y écrire la trame d’un nouveau projet autour de ses compositions.
Ainsi, l’univers anglophone se mêlera aux racines de ses influences. Il retrouve à son retour sur l’île de proches musiciens qui collaborent avec lui à la réalisation d’un premier album auto produit intitulé The Granary. The Granary fait référence au caractère intimiste et mystérieux du grenier de sa maison familiale qui deviendra le studio d’enregistrement dans lequel ils arrangent ensemble, produisent et enregistrent live ce qui sera la matière principale du disque, ajoutant par la suite des textures plus électriques et aériennes.
Un univers intimiste aux sonorités planantes évoquant l’univers du conte.